Face à l’afflux énorme de touristes et une météo plutôt favorable, la Presqu’île de Quiberon ainsi que son plan d’eau ont été pris d’assaut par les plaisanciers pour ce week-end du 14 Juillet.

VENDREDI 10 JUILLET : HÉLICE ENGAGÉE ET KAYAK EN PERDITION

Le SNS712, semi-rigide de la SNSM de Quiberon a d’abord été engagé pour une vedette avec son hélice engagée dans une bouée à l’Ouest de La Trinité sur Mer.
Arrivé sur place, le SNS 712 a démarré un remorquage vers le Port de La Trinité pour une intervention d’un plongeur en toute sécurité pour débloquer l’hélice.

En sortant du chenal de La Trinité, le CROSSA Étel engage le 712 sur une nouvelle opération. Un témoin signale un kayak à la dérive sans personne à bord ainsi que 2 personnes réfugiées sur une île secteur Point du Conguel à Quiberon.
La garde nautique des Pompiers de Quiberon également engagée a récupéré les 2 personnes saines et sauves, le 712 quant à lui a récupéré le kayak et a fait convoi vers la plage du Porigo pour ramener tout le monde à terre.

DIMANCHE 12 JUILLET : VOILIER À LA CÔTE AVEC IMPORTANTE VOIE D’EAU

09H00, le CROSSA ÉTEL engage les deux moyens de la SNSM de Quiberon : La SNS142 vedette V1 et le SNS712 semi-rigide pour un voilier échoué dans les rochers secteur plage de Kermorvan à Quiberon.
Après avoir envoyé un nageur sauveteur en reconnaissance, il est décidé de tirer le voilier pour l’extraire des rochers. Importante voie d’eau à bord, le voilier coule à 90%.
La décision de l’emmener d’urgence à Port Haliguen est prise afin de l’échouer sur la cale du Port et ainsi éviter tout danger à la navigation.
Le voilier a donc été échoué au port, son propriétaire est sain et sauf.

LUNDI 13 JUILLET : VOILIER EN TRAIN DE COULER À HOUAT / BALISE DE DÉTRESSE DÉCLENCHÉE ENTRE GROIX ET QUIBERON

La SNS142 ainsi que 6 membres d’équipages ont été engagés pour une voilier à moitié coulé au Nord de l’île de Houat. Arrivé sur zone, l’équipage constate que toute la partie avant du voilier est coulée et la présence d’un trou dans la coque à l’arrière ce qui rend impossible un remorquage vers le continent.
Après avoir constaté sur place et dans l’impossibilité d’intervenir, le voilier est laissé sur zone car ne présentant aucun danger à la navigation et bien amarré au fond.

RÉCEPTION D’UN SIGNAL DE BALISE DE DÉTRESSE ENTRE GROIX ET QUIBERON

20h45, retour en mer pour la SNS142 : Opération de recherches après un déclenchement de balise de détresse entre Groix et Quiberon.Le CROSSA Etel engage plusieurs moyens : la SNS142, la SNS147 de Groix, le Dragon 56 et un Falcon 50 de la Marine Nationale.Après plus de 2 heures de recherches sur zone, rien a signalé et aucun navire en vue. Dans l’absence d’éléments nouveaux et de détresse avérée, le CROSS arrête les opérations de recherches et donne liberté de manœuvre à tous les moyens.