Un weekend de l’ascension mouvementé pour la SNSM de Quiberon

Un weekend de l’ascension mouvementé pour la SNSM de Quiberon

Fin de confinement, le week-end de l’ascension a été mouvementé en mer !

Bateau échoué au Conguel, 1 personne isolée sur un rocher.

Le samedi à 15h50, une vedette s’est échouée sur les cailloux à la Pointe du Conguel après s’être pris un bout dans l’hélice.
Le naufragé s’est réfugié sur la roche et a appelé les secours.
Le SNS712 ayant l’impossibilité d’approcher car trop dangereux, le Dragon 56 a hélitreuillé le naufragé pour l’amener à terre sain et sauf.
Le bateau a ensuite été déséchoué par nos équipes et ramené à Port Haliguen.

2 personnes portés disparues dans la Baie de Quiberon

En fin de journée, l’alerte a été donnée : 2 personnes à la mer après chavirement d’un catamaran.
De nombreux moyens ont été engagés pour entamer les recherches : la SNS712 et SNS142 de Quiberon, le Dragon 56, les Sapeurs-Pompiers ainsi que la SNSM de La Trinité Sur mer.
Finalement, c’est le loueur de catamaran qui a localisé les 2 personnes restées 2 heures dans l’eau. Les 2 naufragés ont été hélitreuillé et emmené à l’hôpital de Lorient.

De nombreuses alertes pour le CROSSA ETEL

Le CROSSA Etel a lui aussi été très solicité tout le weekend sur la côte Atlantique.
De nombreuses opérations sérieuses ont du êtres coordonnées par le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage.

En mer, restez prudents.

Tugdual COLLIN, le nouveau président de la station de sauvetage de Quiberon

Tugdual COLLIN, le nouveau président de la station de sauvetage de Quiberon

Tugdual COLLIN, Président de la station SNSM de Quiberon depuis le 1er mai 2020 succédant à Charles Brossard.


« J’ai passé 25 ans dans la Marine Nationale. Engagé volontaire, j’ai poursuivi ma carrière en tant qu’officier de carrière jusqu’au grade de capitaine de frégate. J’ai commandé des bâtiments de surface, un patrouilleur et un chasseur de mines, et effectué l’essentiel de mon activité au sein des forces sous-marines.
Ensuite j’ai passé 10 ans dans un entreprise privée, comme chef de projet, chargé de contrats commerciaux dans la création d’équipes sous-marines pour le gouvernement malaisien.
J’ai cessé mon activité professionnelle en 2009 et me suis installé à Portivy où je participe à des actions de bénévolat.Je suis rentré à la station SNSM de la presqu’île le 1er janvier 2016. Je suis remarié et père de 5 enfants.
Mes projets, avec l’aide de mon prédécesseur, tentent de répondre à ce que m’ont exprimé les bénévoles de la station depuis 4 ans. C’est une attente de cadrage et de définition plus précise des actions à mener, par qui, quand et comment. Je souhaite impliquer plus personnellement les bénévoles, selon leurs souhaits, disponibilités et compétences. Et donc accompagner les plus jeunes par un parcours de formation individualisé. Le rôle du Patron de la station est essentiel.
Présider une station SNSM constituée de bénévoles, n’est pas la même chose que commander un bâtiment armé par des militaires professionnels.
Mon souhait est double : rester en contact avec la mer et m’engager dans une action bénévole au sein de la SNSM qui représente beaucoup de belles valeurs car le sauvetage en mer est une affaire sérieuse. Il nécessite de la disponibilité, des efforts de formation, de l’engagement, des compétences et de l’humilité face aux éléments. Il faut aussi du courage et de la ténacité.
Je remercie les donateurs de leurs efforts qui contribuent à nous permettre d’exister en tant qu’organisme de sauvetage. Une publicité disait que 100% de ceux qui naviguent ou se baignent près des plages pourraient avoir besoin des secours de la SNSM. Pourtant ils ne sont pas si nombreux à faire un don, même modeste…
Concernant les bénévoles, j’ai pris conscience en rentrant à la station, de l’exigence de leur engagement. C’est admirable de mener simultanément une vie personnelle, professionnelle et de bénévole SNSM. Je ne pense pas seulement à ceux qui sont embarqués et qui sauvent des vies, mais aussi à tous ceux qui, à terre, participent au fonctionnement de cette institution, au Siège ou dans les stations, y compris nos anciens qui restent au contact. »

La SNSM de Quiberon sur le front pendant le Corona Virus

La SNSM de Quiberon sur le front pendant le Corona Virus

Pendant le confinement, la SNSM reste mobilisée 7j/7j et 24h/24h en cas de sauvetage en mer pour les professionnels mais aussi pour des évacuations sanitaires des îles vers le continent.

La plaisance étant totalement arrêtée et interdite pendant le confinement, l’activité de la station de Sauvetage en Mer de la Presqu’île de Quiberon ne s’arrête pas pour autant.
L’équipage reste mobilisé en cas de détresse en mer pour les professionnels qui continuent à naviguer mais aussi en cas d’évacuation sanitaires pour rapatrier des malades des îles vers le continent.

DES ÉVACUATIONS DES MALADES DU COVID-19

La SNSM de Quiberon est prête à intervenir pour rapatrier de potentiels malades du COVID-19 à Belle Ile, Houat ou Hoedic vers le continent et ses hôpitaux.
La SNS096, station de Belle Ile en Mer est également mobilisée pour ce type de transports.

Un équipement spécial pour ce type d’intervention
Combinaison intégrale, masque, gants, lunettes, tous les équipiers sont équipés pour prendre le moins de risques possibles lors de ces transports sanitaires à risques.
L’équipage est aussi choisi avec des personnels volontaires à ce type d’évacuations mais aussi suivant leur âge et sans antécédents médicaux ou maladies pouvant entraîner des complications en cas de contamination.

Les sauveteurs en mer restent mobilisés !

Formation PSC1 2019

Formation PSC1 2019

Nouvelles dates de formation PSC1 (Premiers Secours Civique niveau 1) !
25 octobre, 16 novembre et 15 décembre 2019.

Inscrivez-vous pour participer à la formation aux premiers secours, ouvert à tous et diplôme officiel remis en fin de stage.

Lieu : 1 rue Georges Clémenceau, 56510 Saint Pierre Quiberon
Durée : 1 journée
Tarif : 60€ (chèque ordre snsm quiberon)
Inscriptions : 06 01 74 54 87

Que faire en cas d’urgence en mer ?

Que faire en cas d’urgence en mer ?

Vous aimez le bateau, la pêche, les sports nautiques ou la voile ? Voici de précieux conseils afin de partir en toute sécurité en mer et savoir réagir en cas d’urgence ou d’avarie.

Comment alerter les secours en cas de détresse en mer ?

Prioritairement par VHF canal 16 ou à défaut par téléphone portable en composant le 196.

EN CAS D’EXTRÊME URGENCE :

  • Homme à la mer
  • Incendie / explosion
  • Voie d’eau
  • Abordage
  • Navire désemparé et à la dérive
  • Échouement
  • Chavirement
  • Navire en train de sombrer
  • Abandon du navire 

Enfilez immédiatement un gilet de sauvetage à tous les passagers du bateau.
Analysez rapidement la situation, préparez au cas ou votre radeau de survie et vos fusées de détresse.
Appelez ensuite le CROSS ou le Sémaphore le plus proche.

Par VHF, il faut formuler le message de détresse en prononçant le message suivant :

Mayday – Mayday – Mayday ici le bateau [type et nom de l’embarcation]; Qui se signale [nature du sinistre]; À la position [position GPS ou azimut/distance d’un point remarquable]; [Nombre] de personnes à bord; Ici le bateau [type et nom de l’embarcation] – terminé.
Prioritairement par VHF canal 16 ou à défaut par téléphone portable en composant le 196.

EN CAS DE PANNE MOTEUR OU PETITE AVARIE : 

  • Avarie de propulsion
  • Avarie de barre
  • Hélice ou safran engagé
  • Démâtage
  • Demande d’avis médical

En cas de panne moteur, mettez immédiatement l’ancre afin d’arrêter la dérive du bateau et être en sécurité si vous êtes proche de la côte.
Enfilez un gilet de sauvetage à tous les passagers du bateau.
Appelez ensuite le CROSS ou le Sémaphore le plus proche.

Pan Pan – Pan Pan – Pan Pan ici le bateau [type et nom de l’embarcation]; Qui se signale [nature du sinistre]; À la position [position GPS ou azimut/distance d’un point remarquable]; [Nombre] de personnes à bord; Ici le bateau [type et nom de l’embarcation] – terminé.

Quelles informations donner aux secours en cas de détresse en mer ?

  • La position de l’embarcation
  • La nature du sinistre
  • Le nombre de personnes à bord
  • Le type d’embarcation
  • Le nom de l’embarcation