SAUVETAGE : 2 hommes en annexe emportés par le vent

SAUVETAGE : 2 hommes en annexe emportés par le vent

Samedi 3 octobre en fin de journée, 2 hommes en annexe ont été emportés par le vent devant la plage Saint-Julien à Quiberon.

Les deux hommes partis pour une « balade » en annexe se sont retrouvés dans l’impossibilité de regagner le rivage à cause des mauvaises conditions météo et du vent fort qui les poussaient vers le large de la Baie de Quiberon.

Deux témoins à terre ont appelé les secours, le Sémaphore de Saint-Julien les a localisés accrochés à une cardinale au large de la plage.

Le CROSSA Étel engage immédiatement le SNS 712, semi-rigide de la SNSM, avec à son bord 3 sauveteurs.
Le SNS712 est arrivé en quelques minutes sur zone et a pu récupérer sains et saufs les deux hommes qui ont eu une belle frayeur.

Partis sans gilets de sauvetage et dans une tenue vestimentaire non adaptées, ces deux hommes ont mis leurs vies en péril.
Fort heureusement pour eux, une cardinale était sur leur chemin de dérive ce qui a pu éviter qu’ils se retrouvent emportés dans le milieu de la Baie de Quiberon où la mer très formées aurait pu les retourner et engendrer leur disparition.

Avant de partir en mer, consultez les conditions météos, équipez vous de gilets de sauvetage, emportez un moyen de communication à bord et prévenez vos proches de votre sortie et vos intentions.

ALERTE MÉTÉO : La tempête Alex va frapper fort

ALERTE MÉTÉO : La tempête Alex va frapper fort

La tempête « Alex » pourrait frapper fort sur tout le Morbihan ce jeudi soir 1 et vendredi 2 octobre. Des rafales de 110km/h à 140 km/h sont attendues pouvant localement monter à 160 km/h. De très fortes pluies sont aussi attendues.

Des changements brusques de météo sont possibles, passant d’un vent faible à de très violentes rafales.

Mise à jour 1 octobre à 13h00 :
L’animation vidéo des prévisions météo confirme la violence de la tempête pouvant passer à ouragan.
En effet, on visionne bien la formation de la dépression au large des côtes avec une accélération lors de l’arrivée sur les côtes du Morbihan.
Des rafales à 173 km/h sont annoncées selon « Ventusky ».

Regardez l’animation vidéo ci dessous :

Gérard Kerscaven nous a quittés

Gérard Kerscaven nous a quittés

Après toute une vie au service des autres, « Gégé » comme nous l’appelions nous a quittés vendredi 25 septembre 2020 à l’âge de 73 ans.

Gerard a été président de la Station SNSM de Quiberon de 2001 à 2014, bénévole émérite qui a mené d’une main de maître la station de sauvetage et a toujours gardé un œil et apporté son soutien jusqu’à aujourd’hui.En 1961 Gérard rentre aux « Hospitaliers Sauveteurs Bretons », une vocation pour lui et deviendra ensuite pompier volontaire à Lorient puis Marin Pompier à Marseille où il dirigea de nombreuses équipes de secours. 59 ans à la SNSM (précédemment Hospitaliers sauveteurs bretons). Gérard a passé toute sa vie à secourir les autres.

Tes précieux conseils, ton expérience, ton soutien mais aussi tes coups de gueule et ton caractère bien trempé vont beaucoup nous manquer !
Tout l’équipage des Sauveteurs en Mer de la Presqu’île de Quiberon, anciens et actuels sauveteurs, nous te tirons notre chapeau pour ton dévouement et nous apportons toutes nos condoléances à ta famille et tes proches.

Merci pour tout ce que tu as fait Gégé !

Noyade, kite-surfer en difficulté, échouements… un week-end du 22-23 aout chargé pour les Sauveteurs !

Noyade, kite-surfer en difficulté, échouements… un week-end du 22-23 aout chargé pour les Sauveteurs !

Les Sauveteurs en Mer de la Presqu’île de Quiberon ont été très sollicités en ce week-end du 22 et 23 aout 2020. Plusieurs interventions importantes ont été réalisées autour de Quiberon.

VOILIER À LA DÉRIVE
Le SNS712, semi-rigide de la SNSM de Quiberon a été engagé après un appel de la Gendarmerie de Carnac signalant un voilier à la dérive sans personne à bord.
Une fois sur zone, l’équipage lève le doute sur une potentielle personne tombée à la mer. RAS, le bateau a été victime d’une rupture de mouillage son propriétaire étant en sécurité à terre.
Dans une mer formée, le semi-rigide remorque le voilier jusqu’au port de La Trinité sur Mer.

ANNEXE À LA DÉRIVE
Quelques heures plus tard à Saint Pierre Quiberon c’est cette fois ci une annexe signalée à la dérive. Priorité première, s’assurer qu’il n’y avait personne à bord. En effet, l’annexe a elle aussi été victime d’une rupture de mouillage.

KITE-SURFER EN DIFFICULTÉ ACCROCHÉ À UNE BOUÉE
Un témoin à terre a appelé les secours pour un kite-surfer en difficulté faisant des signes et ayant largué sa voile dans la Baie de Quiberon. Le jeune homme de 18 ans est aperçu accroché à une cardinale. Quelques minutes plus tard les témoins le perde de vue.
Aussi tôt engagée, les 4 sauveteurs du SNS712 entament les recherches pour retrouver rapidement le jeune homme en danger immédiat. Après plusieurs minutes de recherches, l’homme est aperçu et sortie de l’eau par les sauveteurs.
La victime est heureusement en bonne santé et ramené sur la plage où sa famille l’attend.
Fin de journée pour la SNSM de Quiberon !

BATEAU ÉCHOUÉ À KERHOSTIN
Un semi-rigide a été signalé échoué sur la plage de Kerhostin à Saint Pierre Quiberon.
Le SNS712 a été engagé pour déséchouer ce bateau qui a également été victime d’une rupture de mouillage. Le bateau a pu être ramené en sécurité au Port.

NOYADE SUR LA CÔTE SAUVAGE
Des témoins signalent un homme de 61 ans en difficulté et faisant des signes sur la plage de Port Bara.
D’importants moyens sont alors engagés par le CROSSA Étel et le CODIS56. Le Dragon 56, hélicoptère de la sécurité civile, une ambulance, un semi-rigide pompiers, la gendarmerie et la SNS142 de la SNSM. Au total plus d’une dizaine de sauveteurs sont mobilisés pour cette alerte.
L’homme a été récupéré dans l’eau et en arrêt cardiaque par les pompiers. Malgré une tentative de réanimation la victime est décédée par noyade.

Nous vous rappelons que LA BAIGNADE EST INTERDITE SUR LA CÔTE SAUVAGE DE QUIBERON.
Chaque année, des personnes perdent la vie sur cette côte…

BATEAU DE PÊCHE EN AVARIE MOTEUR
Un bateau de pêche de Quiberon a demandé l’assistance de la SNS142 suite à une avarie moteur. Le bateau et son équipage ont pu être ramenés en sécurité à Port Maria à Quiberon.

TÉMOIGNAGE – Orages à Houat : « à quelques centaines de mètres du mouillage, j’ai dû renoncer à cet abri, emporté par la violence des éléments »

TÉMOIGNAGE – Orages à Houat : « à quelques centaines de mètres du mouillage, j’ai dû renoncer à cet abri, emporté par la violence des éléments »

Samedi 15 aout 2020, un très violent orage a touché la Baie de Quiberon, Houat et l’île d’Hoedic.
David Savouroux, plaisancier au coeur de l’orage, raconte comment il a vécu ce moment terrible et surprenant où les éléments se sont déchaînés.

 » Bravo aux Gars de la Snsm !

Hier soir, comme beaucoup je me suis fait prendre au piège de la météo. J’ai pourtant consulté les bulletins, mais à quelques centaines de mètres du mouillage de la grande plage de Houât, j’ai dû renoncer à cet abri, emporté par la violence des éléments. Je me suis mis en fuite, cul au vent, haussières à l’eau pour rester dans l’axe de la grande colère, et surtout… ni trop vite, ni trop lentement.

Je pense à Moitessier et ses conseils dans Cap Horn à la voile. Quel mec !

Je me suis couché plusieurs fois… Et relevé doucement mais très exactement autant de fois que je me suis couché… Les bons comptes font les bons amis ! Le bruit était dantesque, la lumière étrange….tantôt grise presque ardoisière, tantôt aveuglante presque luminescente.

Je n’ai jamais vu ni ressenti une telle chose… En même temps je n’ai pas forcément vu grand chose.

Cela a duré 2 heures. J’ai croisé d’autres bateau x comme moi en fuite. A la faveur d’un grain, le vent a légèrement faibli, j’ai viré doucement, suis allé timidement à l’avant et ai hissé mon petit tourmentin que j’avais préparé je ne sais pourquoi, alors que tout était si calme dans la Baie.Le bruit sec de l’épaisse toile au vent… Un chant de sirène ! Puis j’ai pu faire un peu de cap dans cette poisse sans nord. »La Mer va me laisser passer… »

J’ai enfin vu des lumières, pas blanches comme celle des Cardinaux… ou paraît-il du Paradis, mais bleues, plus exactement celles de gyrophares très nettement au-dessus de l’horizon. Un éclair monstrueux a fini de me rassurer en me montrant cette silhouette si familière du bois d’Hœdic. Passage à l’ouest de la Chèvre, tourmentin affalé, pleins gaz.Retour au présent et fin du passé « composé »! On me regarde entrer et manoeuvrer. Habituellement, je déteste ça mais là, c’est différent… On me regarde… Je suis bien donc bien là, entier dans ce lieu si familier. Je suis cuit !

Le reste est finalement comme le début : de la littérature. Je ne suis pas croyant ni superstitieux mais une fois au sec, je me sers un grand verre de rhum que je partage avec mon petit canot et avec la grande Mer. Brave gars ce bateau! Pour la Mer, c’est bien elle qui décide toujours! Pas de discussion possible sur ce point.

Mon admiration va au final aux gars de la Snsm, et c’est là que je veux en venir. Impossible hier soir pour moi de me coucher. Alors, assis sur mon petit roof, je suis resté un long moment à observer ces presque soldats mariniers manoeuvrer brillamment dans le port. Ce sont je crois tous des bénévoles et gens de mer, souvent et finalement anonymes tant ils repartent si humblement au terme de leur office. Je n’ai pas eu besoin d’eux… Cette fois… Mais quel réconfort de voir ces gars-là dans de tels moments ! Bravo à eux ! « 

Facebook : https://www.facebook.com/david.savouroux.73/posts/159212162437857
Orages : la SNSM mobilisée pour secourir les plaisanciers de nuit.

Orages : la SNSM mobilisée pour secourir les plaisanciers de nuit.

Dans la soirée du samedi 15 aout, un violent orange s’est abattu sur la Presqu’île de Quiberon, Houat et Hoedic. En quelques minutes la météo a changé en passant d’un calme choc à de violentes rafales à 100km/h et une pluie torrentielle.

Rapidement, plusieurs messages de détresse « MAYDAY » sont lancés depuis des bateaux en difficulté particulièrement secteur île de Houat et Hoedic. Le CROSSA Étel et les sémaphores sont mobilisés pour engager les secours et coordonner les opérations de sauvetage. En tout, 24 appels de détresse ont été émis entre 20h et 22h.

Les SNSM de Quiberon, Belle Ile, Arzon et Damgan sont immédiatement alertées et engagées pour aller porter assistance à tous les navires sur zone. Les premières constatations sont faites, pas de blessés mais plusieurs voiliers échoués sur la côte. Certains ont été remorqués, d’autres ont pu repartir plus tard dans la nuit avec la marée.

Le lendemain matin 16 aout, la SNS712 de Quiberon a été engagée pour une patrouille secteur Houat et Hoedic afin d’assurer que tout était revenu à la normale, deux voiliers échoués supplémentaires ont été découverts sans blessés à bord.